Les odeurs constituent un fil d’Ariane permettant de faire un voyage intérieur, pour se remémorer émotions et souvenirs. Si l’aromathérapie est une approche "scientifique" des huiles essentielles, plutôt destinée à soigner les symptômes physiques, l’olfactothérapie permet au patient de poser sa conscience sur des odeurs et de chercher des évocations.

Lorsqu’un événement se produit, qu’il soit agréable ou blessant, le cerveau va toujours associer une odeur à ce moment. Cela est dû au fait que la zone du cerveau liée à la lecture des odeurs est fortement reliée au cerveau limbique, siège des émotions… Ainsi, sentir une odeur particulière peut raviver une sensation éprouvée des années auparavant. La difficulté est que l’on a souvent de grandes difficultés à identifier l’événement traumatisant. D’où l’apparition d’un malaise psychique, social ou professionnel.

16 huiles essentielles (Bergamote, Cèdre Atlas, Eucalyptus Radié, Géranium, Girofle, Jasmin, Lavande Vraie, Menthe Poivrée, Menthe Verte, Myrrhe, Encens Oliban, Romarin à Verbénone, Rose, Santal, Sauge, Ylang-ylang) ont été sélectionnées pour leurs propriétés vibratoires, touchant aux 7 niveaux énergétiques du corps, ou chakras. Le ressenti olfactif, agréable ou non, indique si l’odeur et le plexus associé sont en harmonie ou non. L’objectif de l’olfactothérapie est de prendre conscience de ces traumatismes et à donner un sens au vécu tout en se libérant de la charge émotionnelle et en s’affranchissant de toute notion de culpabilité.